ABC d’airs

« ABC d’airs ». Un livre qui n’en est pas vraiment un puisque chaque page est indépendante et peut être placée où bon vous semble. Un livre qui offre plus à voir qu’à lire mais où pourtant le texte est premier car sans lui le calligraphe ne se serait pas lancé.

photographie Benoit Furet

Abécédaire. Vingt-six lettres. Vingt-six mots. Vingt-six extraits d’autant de mes chansons. Les paroles s’envolent, les écrits restent… Vingt-six pages dont on peut scruter les détails et apprécier le sens

Ces mots qui n’avaient d’autres desseins que de voleter de bouche à oreille, Benoit Furet les offre à nos yeux avec une
poésie qui n’est plus simplement une affaire de sens et de son, mais celle autrement plus large du geste et de sa grâce.

photographie Gildas Bitout

Chansons d’où viennent les mots choisis

Arbre – Les arbres de la forêt / Balançoire – Petite souris / Caillou – Caillou / Détresse – Dans le journal / Ensemble – Pas la peine / Fruit – Graines / Glaneur – Du blé / Homme – Seconde mi-temps / Inaperçu – Inaperçu / Jeudi – Encore heureux / Kosovo – Deux mille kilomètres à tout casser / Lune – L’heure de rester / Mot – Traîtres mots / Nuit – L’œil de la nuit / Oiseau – Le temps est un oiseau / Patience – La patience / Quai – Est-ce partir ? / Regard – Les yeux dans les cieux / Secret – Un secret de Polichinelle / Terre – « Terre ! » / Utopie – L’utopie, y a que ça de vrai / Volet – Le cœur comme un volet qui bat / Wassingue – Wassingue / X – X (relation à une inconnue) / Yeux – Ecchymose : nom commun / Zone – Zone inondable

Benoit Furet semble content du résultat